CEDRIC VILLANI

Description du débat

Le mardi 6 mars 2018, Les Mardis de l’ESSEC reçoivent Cédric Villani, député de l’Essonne et lauréat de la médaille Fields, dans le grand amphithéâtre de l’ESSEC, à Cergy.

Mathématiques, intelligence artificielle, fiscalité, Nouvelle-Calédonie : Villani sur tous les fronts ?

Comment porter la lavallière au XXIe siècle ?

Normalien, médaille Fields, député : où s’arrêtera Cédric Villani ?

Réconcilier les Français et les maths, la mission impossible du député Villani ?

Abstraction mathématique et sens politique peuvent-ils faire bon ménage ?

Pour connaître les réponses à toutes ces questions, venez rencontrer Cédric Villani dans le grand amphithéâtre de l’ESSEC, mardi 6 mars, à 20h.

Débat gratuit et ouvert à tous.

L'invité

Les Mardis de l’ESSEC ont le plaisir de recevoir ce soir un homme connu grâce à son araignée. Non, ce n’est pas un personnage issu de l’univers Marvel, quoique son look atypique et son génie fassent de lui un personnage haut en couleurs et l’un des intellectuels français les plus en vogue en ce moment : Cédric Villani. Super héros ? Possible. Normalien, mathématicien, député,
médaillé Fields, président de l’institut Henri Poincaré ? C’est sûr. Homme polymathique et polyvalent, Cédric Villani naît en 1973 en Corrèze de parents professeurs de littérature. Très tôt, le timide Cédric se révèle (sur)doué en mathématiques. Après une classe préparatoire au lycée Louis-le-Grand, il intègre l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm en 1992 pour devenir, deux ans plus tard, le président de l’association des élèves. Un poste chronophage au point qu’il faillit l’éloigner de ses études. Néanmoins, c’est sans compter sur sa détermination à devenir « caïman » (agrégé-préparateur), poste qu’il obtient en 1996 jusque 2000. Jonglant entre équation de Boltzmann, courbure de Ricci et amortissement de Landau, Cédric Villani fait ses armes et impressionne ses pairs à tel point qu’en 2010 il reçoit la distinction la plus prestigieuse du monde mathématique : la médaille Fields. Célébrité, reconnaissance et renommée sont au rendez-vous. Ce mathématicien quadragénaire donne à coup de conférences de vulgarisation et d’apparitions télévisuelles, une image nouvelle du génie mathématique loin de celle de l’homme
étrange vivant au fond de sa grotte. Arguant que «les mathématiques, il ne faut pas en avoir peur» et que le mathématicien est lui aussi un acteur de la Cité, Cédric Villani décide de faire entendre sa voix en se présentant à la législature en juin 2017 où il est élu député de la majorité d’Emmanuel Macron. Voyons voir s’il est aussi doué en parole qu’en parabole.

Résumé du débat

Le 6 mars dernier, les Mardis de l’Essec recevaient Cédric Villani. Lauréat de la médaille Fields et élu député La République en Marche dans la cinquième circonscription de l’Essonne, il nous a livré sa conception de l’engagement citoyen au travers des différentes étapes de sa carrière. La soirée a débuté sur un échange autour de la réalité du métier de chercheur en France. Notre invité a commencé par rappeler que le salaire ne pouvait constituer la première motivation des chercheurs. Il enchaîne ensuite en précisant que la part des financements privés dans la recherche doit être encouragée. Le problème ne serait pas tant politique que culturel puisque les Français veulent un État nourricier. L’avenir de la recherche a beau ne pas être politique, le politique sommeillant en notre chercheur n’est jamais loin. Afin de justifier son engagement dans la campagne présidentielle, il nous démontre que face à la possible équation FN / France Insoumise, l’inconnue En Marche lui est apparue comme la solution. C’est en se calculant une conscience politique que Cédric Villani a trouvé dans la REM des idées semblables aux siennes. Aujourd’hui, il fait de l’éducation une priorité. L’enseignement des mathématiques doit retrouver un bon dosage entre la compréhension des structures, la démonstration raisonnée et des compléments destinés à pimenter les cours. Cette méthode à trois leviers prenant en compte les activités extra-scolaires favoriserait l’égalité des chances. Il note que l’inégalité dans le monde professionnel est aussi affaire de genre. Ça serait à la société publique d’encourager la prise d’initiative féminine. Enfin, une mention à l’intelligence artificielle lui permet d’affirmer que manquer le virage du développement technologique par méfiance reviendrait à risquer le déclassement. Si des gardes fous sont nécessaires pour empêcher les dérives, Cédric Villani à toute confiance dans les capacités intellectuelles des Français à faire les bons choix.

Cédric Villani aux Mardis de l'ESSEC le 06 mars 2018

« Je fais partie de ceux qui pensent que la politique n’est pas un métier, et qu’avoir pratiqué d’autres métiers est enrichissant. »

Cédric Villani

NOS PARTENAIRES

Mazars est une organisation internationale, intégrée et indépendante spécialisée dans l’audit, le conseil ainsi que les services comptables, fiscaux et juridiques. En savoir plus

weave, un cabinet de conseil qui se pose en agitateur depuis 2001. Spécialiste du conseil en stratégie opérationnelle, weave offre un angle de vue décalé à ses clients et préconise des solutions en rupture. En savoir plus

Créée en 1989 par Philippe Journo, la Compagnie de Phalsbourg, promoteur, développeur, constructeur et gestionnaire immobilier, est aujourd’hui un des acteurs majeurs du marché de l’immobilier commercial en France. En savoir plus